Comment moins dépenser

Vous aussi vous remarquez que malgré vos revenus il est parfois difficile d’avoir un peu de réserve pour un projet ou un imprévu ? Rien d’anormal rassurez-vous.

Salut c’est Florian et dans cet article nous allons parler du sujet universel des dépenses excessives. Personnellement j’essaie au quotidien de faire attention, mais parfois on ne peut s’empêcher, soi même ou poussé par notre entourage, à commander une pizza…

Voyons ensemble tout ce qui compose notre comportement de dépense, pourquoi il vaudrait mieux faire plus attention, et comment faire pour moins dépenser !

Plan de l’article :

  1. Pourquoi on dépense autant ?
  2. Pourquoi économiser ?
  3. Astuces pour moins dépenser

Pourquoi on dépense autant ?

Combien dépensez vous chaque mois pour des vêtements ? Pour des jeux vidéo ? Pour vous faire livrer de la nourriture ?

La question est surtout de savoir ce qui vous motive à le faire ! Qu’est-ce qui nous pousse à acheter autant alors que finalement certains achats ne sont pas nécessaires voire même ne nous serviront jamais ?

Petite précision avant, la différence entre les achats impulsifs et les achats compulsifs. Les achats non voulus sont groupales en 2 catégories : impulsifs et compulsifs. Les premiers sont ceux qui n’étaient pas prévus, alors que les deuxièmes sont ceux dont on ne peut pas se passer, on peut presque parler d’addiction. Cette addiction vient du désir de satisfaire une tension, disparaissant à l’achat et réapparaissant plus ou moins vite.

Exemple classique d’achat compulsif : les glaces Häagen Dazs. Lorsque vous avez mangé une délicieuse glace vanille-pécan de 500mL vous vous sentez coupable… mais après demain vous voudrez recommencer, je le sais, je fais pareil !

ice cream

Le merchandising

Les magasins, physiques ou sur internet, font évidemment tout ce qu’ils peuvent pour favoriser l’acte d’achat. Ils joueront sur l’ambiance, la cabine d’essayage, les échantillon, des conseils avisés, une musique etc. Tout est fait pour créer une atmosphère agréable, pour vous donner envie d’acheter et de revenir.

Prenons le contre-exemple : avez-vous déjà été confronté à des vendeurs pas aimables ? Forcément, oui, et avez-vous alors eu envie d’acheter dans ce magasin ou d’y revenir ? La réponse est non, leur merchandising a raté.

La publicité

La publicité a toujours été un élément clé dans l’acte d’achat, c’est elle qui génère le désir et vous pousse à acheter. Son but est de créer un déséquilibre, un manque.

Exemple : « cette brosse à dents électrique est vraiment top ! Tant que vous ne l’avez pas il vous manque un confort de vie ».

L’amélioration du ciblage des publicité grâce au big data et aux algorithmes permet maintenant de savoir exactement quoi vous vendre. Les annonceurs peuvent cibler les tranches d’âge, les communautés, les centres d’intérêt etc. Impossible de passer à travers les mailles du filet !

L’appartenance

Parfois on achète un produit pour appartenir à un certain groupe d’individus, faire partie d’une communauté, vouloir s’intégrer. Toute cette communauté se doit d’avoir ce produit en question que vous venez d’acheter, souvent le produit est culte ou à la mode.

Exemple : le club Porsche

La validation sociale

Il s’agit d’un comportement naturel, faire comme les autres parce que si d’autres l’ont fait, c’est que ça doit forcément être bien. Cet argument est souvent utilisé par les vendeurs, mais si rappelez-vous « j’ai acheté le même », ou « ça se vend bien », ou « le top des ventes ».

Ce phénomène social est un puissant effet en marketing, utilisé depuis la nuit des temps.

Le phénomène de rareté

Les soooldes ! C’est ça l’idée-clé.

Le produit exceptionnellement à un prix bas, pour vous et maintenant. Si vous ratez cette occasion c’est fini, vous ne devez pas passer à côté: c’est exactement ce sentiment qui est recherché. Ce sentiment est puissant car désinhibiteur d’achat.

On peut tout de même distinguer 2 types de rareté : dans le nombre (il y en a peu, le stock est limité) et dans le temps (l’offre dure 1 semaine). Vous croiserez souvent le terme anglais de scarcity.

Exemple typique aussi : vous êtes sur votre site de réservation d’hôtels favori et vous voyez « Attention ! Réservez vite il ne reste plus qu’une seule chambre disponible dans cet établissement à ce prix-là ! » et hop vous prenez avant que quelqu’un d’autre ne réserve…

soldes

Vouloir être le pionnier

Vous avez du mal à voir ce que je veux dire ? Alors répondez à cette question : qu’est-ce qui motive le public à aller voir un film en avant première ?

La voilà notre réponse, le souhait d’être un des premiers, celui de vivre une expérience avant tout le monde pour pouvoir en parler ou se réjouir du sentiment d’être privilégié.

Pourquoi économiser ?

Épargner est l’un des conseils financiers les plus élémentaires (et les plus répétés) qui soient. Malgré cela, il ne suffit pas de savoir qu’il faut épargner, il faut aussi et surtout savoir pourquoi, de manière à y être motivé.

C’est logique, il est difficile de faire quelque chose de façon constante sans comprendre sa raison. Pourquoi vous devriez économiser de l’argent et faire tous ces efforts dès le départ ? Après tout, économiser de l’argent demande une certaine dose de discipline et un certain sens du sacrifice.

Voici les principales raisons pour lesquelles vous devriez alors chercher à économiser de l’argent.

Assurez votre sécurité financière

De la même façon que l’absence d’épargne empêche la sécurité financière, l’épargne assure la sécurité financière. On est pas à l’abri d’un imprévu, un accident, un projet soudain, un changement de vie ou une envie de se projeter.

Rien de mieux dans ce cas là d’avoir un petit matelas, même tout petit. Il est conseillé par les investisseurs professionnels de ne cependant pas conserver plus de quelques mois de dépenses de votre foyer. Par exemple, si votre foyer familial a besoin de 1200 euros par mois tout compris pour vivre (loyer, nourriture, assurance, essence, quelques sorties etc.), alors conserver 6000 euros max de côté peut être pertinent.

Connaissez vos dépenses nécessaires et/ou habituelles pour estimer votre minimum d’épargne sécuritaire !

Vous trouverez mon article dédié à ce sujet sur le lien suivant.

Obtenez ce sentiment de liberté

Je l’ai expérimenté lorsque j’étais étudiant, être à moins de 50 euros chaque mois sur son compte bancaire, ça étouffe. Depuis que ça va mieux, non seulement on se dit que à tout moment vous pouvez envisager un projet (plus ou moins gros bien sûr) mais en plus s’il vous arrive quelque chose, vous aurez sans doute de quoi rebondir.

Bon, continuez tout de même de faire attention au passage pour piétons…

Même si vous n’en avez pas envie parce que votre vie vous plaît, si vous voulez tout plaquer pour déménager et recommencer votre vie ailleurs, vous savez que c’est possible. Et ça, ça change tout !

Prenez des risques calculés

Si vous n’avez pas d’économies, il peut être plus compliqué (mais pas impossible) de poursuivre certaines passions. Admettons que par exemple, comme moi vous souhaitez développer un projet d’entrepreneuriat sur internet, alors vous aurez besoin d’un soutien financier pour le démarrer, même petit.

Si l’envie vous prend d’ailleurs de créer votre propre site internet, suivez mon tutoriel !

Aussi, si vous vous fixez un objectif d’épargne et contribuez à votre épargne chaque mois, vous pouvez explorer de nouvelles possibilités, même si vos premiers salaires risquent d’être un peu faibles.

Astuces pour moins dépenser

Gardez en tête que quelque soit notre niveau de vie, tout le monde est intéressé à dépenser moins. C’est pas parce que quelqu’un est riche qu’il souhaite payer plus cher un produit similaire. Même un investisseur fortuné souhaitera faire quelques économies utiles pour les investir dans ce qu’il a envie.

Commençons par les bases pour comprendre comment moins dépenser.

Arrêtez de dépenser de l’argent inutilement

Un actif est quelque chose que vous possédez qui vous rapporte. À l’inverse, un passif est quelque chose qui va vous coûter, ou qui perd de la valeur tous les mois.

On connaît tous cet exemple : vous achetez une voiture 15 000 euros. Le soir même en repartant du garage automobile où vous l’avez acheté, si vous souhaitez la revendre elle vaudra moins cher : vous avez perdu de l’argent. Votre voiture est donc un passif, elle perdra de la valeur chaque mois que vous la possédez.

Avez-vous vraiment envie de ce produit ?

Selon l’importance de ce que vous voulez acheter, attendez un peu avant de le faire. Si vous avez encore envie de l’acheter dans 1 mois alors vous pourrez envisager l’achat. Par exemple, aujourd’hui j’ai envie d’acheter une planche de surf. Est-ce que dans 1 mois j’aurais encore envie de me l’acheter ? Si ça se trouve j’aurais plutôt envie de palmes qui sait, voire même d’un cerf-volant.

Si je me l’achète, alors peut-être que je ne m’en servirais pas… et puis il faut l’entretenir etc. peut-être que je devrais bien y penser avant.

Certains appellent cette astuce « l’astuce des 24h » car fonctionne à plus petite échelle avec des produits moins onéreux sur une période de temps plus petite.

Perdez-vous de l’argent si vous achetez ce produit ?

Acheter une montre de collection, c’est pas forcément perdre de l’argent même si une montre à 10 euros remplirait les mêmes fonctions. Demandez-vous si vous perdez de l’argent une fois otre objet acheté.

Pour reprendre l’exemple de tout à l’heure, si je m’achète une voiture, est-ce que je perd de l’argent ? La réponse était oui dans notre exemple. Maintenant, si je l’achète en dessous du prix du marché (occasion, bonne affaire etc.) alors je ne perds par d’argent ! Vous voyez ? Cela s’applique à n’importe quel objet. Un autre exemple, il y a quelques mois j’ai acheté un taille-hait électrique sur Leboncoin.fr, je ne savais pas combien de fois j’allais m’en servir mais de toute façon il valait 60 euros neuf et je l’ai acheté 20 euros en négociant, une bonne affaire… le revendre sur un site similaire me procurerait 25 euros donc pas de perte.

Partez en vacances à moindres frais : le woofing

Concept développé à pour agricoles biologiques, il s’est plus récemment étendu dans des gîtes ou hôtels, voire chez des particuliers. Le principe est de proposer de l’aide à notre hôte (jardinage, bâtiment, babysitting…) en échange du gîte et du couvert !

Vous vouliez des astuces sur comment moins dépenser ? On vous en donne même pour continuer à voyager 😉

woofing

Allez moins souvent dans votre magasin préféré !

À force d’aller à Cultura pour acheter des mangas ou des bricoles (j’adore confectionner des babioles inutiles avec un tas de produits), je me suis dit que tout de même, ça coûte cher. Petite astuce, mieux vaut aller voir un ami, lire un livre ou aller faire une bonne séance de sport, c’est tout aussi plaisant comme activité et vous ne dépensez pas 20 euros à chaque nouvelle idée. #histoireVraie

Vous pouvez tout de même y aller de temps en temps, il ne s’agit pas de se punir, mais restez raisonnables !

Échangez votre temps contre des petites économies du quotidien

En échange d’un peu de temps, vous pouvez facilement trouver un tas d’achats de tous les jours pour moins cher. Des codes promo sur internet, des articles similaires dans d’autres magasins moins chers, des objets dont vous n’avez pas vraiment besoin etc.

Exemple : vous voudriez bien une crêpière (appareil spécifique avec un plateau pour tourner les crêpes), mais une poêle peut faire le job.

Les petites économies du quotidien se retrouvent très souvent liées à l’assiette. Il peut s’agir de ne pas acheter des plats cuisinés hors de prix (et pas forcément très sains), contre votre temps à cuisiner. Vous verrez ça reviendra moins cher pour la même quantité et une meilleure qualité. Ou simplement de ne pas commander à manger sur les sites de livraison à domicile, dont le fonds de commerce est finalement de vous faire payer votre fainéantise à cuisiner et venir chercher vos plats.

Petit tips : pensez aux marques distributeur. Il s’agit souvent des mêmes produits sortant des même usines que celles des marques, mais comme il n’y a pas de marketing vous ne payez pas la publicité et l’image de marque en plus du produit.

Conduisez moins

Ce conseil n’est valable évidemment que si vous avez une voiture et si vous avez le choix de pouvoir la laisser au profit d’un autre transport. Faites du covoiturage, demandez à faire du télétravail ou faire plus de télétravail, ou prenez votre vélo ! Personnellement, dans notre foyer nous avons carrément vendu une veille voiture car on avait deux vieilles voitures d’étudiants. L’économie de l’assurance, des réparations et des tracas, sans parler de l’essence, nous ont largement valu le coup.

Petit tips : il est aussi possible de planifier des voyages lorsqu’il y a moins de trafic routier pour éviter les bouchons.

Réduire ses factures de logement

Un point crucial si ce n’est LE point. Tout ce qui touche au logement sont souvent nos plus grosses dépenses. Focalisez-vous sur la réduction du loyer, quitte à chercher un logement plus excentré ou moins moderne. Aussi, faites attention à votre facture d’électricité, la veille de vos appareils, le bon réglage de vos thermostats pour chauffage etc.

Apprenez à bricoler

C’est tout bête mais si vous avez envie d’un meuble télé, quelques planches, chevilles et vis et le tour est joué ! C’est pas donné mais ça vous étonnera de vous y passionner, et surtout vous en aurez pour 2 à 3 fois moins cher.

Conclusion

Vous l’aurez compris tout est source de dépense mais aussi d’économie. Avec un peu d’ingéniosité on peut découvrir une liste longue comme le bras d’astuces pour économiser, à plus ou moins grande échelle.